« La cave de la sorcière » : un succès !

Association IDEES

« La cave de la sorcière » : un succès !

La_cave_de_la_sorcière_Une

Dimanche 2 mars, nous avons eu l’honneur de recevoir à Sevran une troupe de jeunes Bretons de l’association LEA (Loisirs Echanges Aventures). Ils ont joué devant nous une pièce de théâtre intitulée « La cave de la sorcière » mise en scène par Stéphane Girardot. Cette représentation a rencontré un franc succès puisque près de 90 personnes étaient présentes pour voir ces jeunes comédiens. Retour sur la pièce, suivi d’une interview.

 

Résumé de la pièce de théâtre

L’histoire se déroule à Salem, petite ville réputée pour ses histoires de sorcières. Le personnage principal est Kimberly Stewart, « Kim » pour les intimes, une jeune infirmière. Elle a hérité d’un manoir familial et compte s’y installer malgré les réticences de son père. Pendant sa visite, elle découvre un manuscrit vieux de 500 ans appartenant à l’une de ces ancêtres, Elizabeth Stewart. Ce manuscrit révèle qu’Élisabeth était accusée de sorcellerie. Elle va alors s’aventurer dans le passé de sa grand-mère et mener son enquête pour prouver qu’Elisabeth n’était pas une sorcière. Une enquête qui réservera bien des surprises…

Portrait_Elisabeth_Stewart

Portrait d’Elisabeth Stewart

 

Quelques avis sur la représentation

C’est une belle pièce de théâtre, l’histoire est très intéressante. La mise en scène est très bien travaillée. L’alternance des tableaux époque contemporaine / époque d’Elisabeth Stewart (1692) s’enchaîne à merveille et rend l’intrigue plus vivante. Félicitations aux jeunes comédiens qui se sont montrés très talentueux et qui ont su rester professionnel malgré le petit souci technique que la représentation a rencontré.

J’ai pu collecter l’avis d’autres spectateurs à la sortie de la pièce :
« J’ai trouvé la pièce très divertissante. Il y avait du suspense, on est vraiment dedans. Ça m’a donné envie de lire le livre » Caroline.
« J’ai vraiment aimé » Patik.
« C’est vraiment bien fait, bien joué. On ne voit pas le temps passer. L’histoire est très intéressante. J’ai aimé l’alternance présent/passé. Les jeunes ont su rester très pros pendant le problème technique. Petit bémol : on entendait pas toujours bien » Laurence.

 

A la rencontre de la jeune troupe

A la fin de la pièce, j’ai pu rencontrer Stéphane Girardot et les jeunes comédiens. Interview.

IDEES : Stéphane, d’où vous est venue l’idée de cette pièce ?
Stéphane : Cette idée m’est venue en lisant le roman de Robin Cook, « Risque mortel ».
Combien de temps ça vous a pris pour tout mettre en place ?
Stéphane : Ça a mis un peu plus d’un an pour faire la mise en scène. Puis on l’a adaptée au fur et à mesure du temps.
Comment s’est passé la préparation de la pièce ?
Astrid : On s’entraînait pendant les vacances sous forme de stages. On s’est préparé pendant 1 an ½.
Anna : On travaillait par stage, pas forcément pendant les cours. C’est parfois compliqué de combiner les deux.
Depuis quand la troupe s’est formée ?
Anna : la troupe s’est formée il y a 5 ans, mais n’a pas toujours été composée des mêmes personnes.
Que pensez-vous de la troupe ?
Hélène : J’ai intégré la troupe en novembre 2012. Je suis très contente d’avoir rejoint le groupe. Il y a une bonne ambiance.
Oscar : J’ai intégré la troupe cet été (en 2013). La troupe est sympa.
Depuis combien de temps faites-vous du théâtre ?
Astrid : Ça fait 9 ans que je fais du théâtre.
David : Ça fait 7 ans que je fais du théâtre, mais je ne compte pas en faire mon métier. En tout cas, ça reste une passion.
Oscar : J’en ai fait tout petit, et au collège. Puis j’ai arrêté, avant de reprendre.
Tanguy, tu as particulièrement bien joué ton rôle. Tu fais du théâtre depuis quand ?
Tanguy : Je fais du théâtre depuis 1 an ½. A côté, je fais aussi du théâtre d’improvisation. D’après la troupe, c’est un rôle de composition.
Qu’est ce qui vous plaît dans le théâtre ?
David : Ce que ça peut apporter dans la vie, le bonheur de faire une représentation devant un public, etc.
Tanguy : La scène, le fait de pouvoir rentrer dans un personnage, de pouvoir le faire vivre devant un public.
Oscar : Le fait de pouvoir s’exprimer, transposer des émotions et les transmettre au public.
As-tu des conseils pour ceux qui voudraient faire du théâtre ?
Anna : Il ne faut pas avoir peur du ridicule. Il faut aussi savoir rentrer dans un personnage…
David, qu’est ce que ça fait de jouer un bourreau ?
David : Je suis quelqu’un de gentil dans la vie, donc ça a été un peu difficile de rentrer dans ce rôle.(NDLR : il jouait au départ le rôle du père de Kim, avant qu’il ne soit repris par Stéphane)
Oscar, ressembles-tu à ton personnage dans la vie ?
Oscar : Non, je ne suis pas aussi timide.
Qu’est ce que t’apporte le théâtre ?
Oscar : Ça m’aide beaucoup, que ce soit en cours ou pour s’exprimer à l’oral. Souvent, on me demande si le texte n’est pas trop difficile à mémoriser. Je pense qu’il n’y a pas que ça à prendre en compte. Il y a aussi les placements, la mise en scène, le jeu… C’est un tout.

Un grand merci aux ados de LEA et à Stéphane Girardot pour avoir répondu à mes questions et pour leur présence. Nous leur souhaitons une bonne continuation !

Retour sur la pièce en image :

Sources images : Association IDEES, Françoise Loudun.

Tags: , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Lire les articles précédents :
theatre_marcelpaul
Le théâtre breton s’invite à Sevran

Sortez vos agendas ! Dimanche 2 mars, l'association IDEES vous invite à participer à la représentation théâtrale d'une troupe de jeunes...

Fermer